mardi 1 novembre 2016

Les Utopiales, version 2016

Cela faisait des années que je voyais l'affiche et que mes gamins m'en parlaient. J'y suis enfin allée, en grande partie parce qu'il y avait un défilé de "cosplay".
Les personnes dont la candidature avait été validée avaient d'ailleurs une conception très extensive de la notion. Pour moi, un cosplayeur c'est celui qui reproduit la tenue de son héros de manga préféré et créé des chorégraphies où il se met en scène. Sauf que là, peut-être faute de candidatures (on n'est quand même pas à la Japan Expo!) ont aussi défilé des héros de film type Batman!.. voire des personnes de l'univers Walt Disney!! Quant aux mises en scène... pour certains personnages elles n'étaient pas évidentes à mettre en place dans un temps limité. Sans compter que on peut être fan d'un personnage sans pour autant être assez bon acteur pour bien le reproduire. Mais dans son immense majorité le public était conquis et me manquait pas de reprendre en choeur les mélodies emblématiques des séries (ou films). Et en fait, mis à part 2 cas (un Batman& uneange blond guerrier d'une série dont j'ai oublié le nom) , les plus belles tenues (souvent de type steampunk) étaient plus portées ... par certains visiteurs.
Autrement j'ai été bluffé par la diversité des activités proposées qui allaient de la démonstration de photocopieuses 3D à la possibilité de participer, dans une grande salle dédiée, à des jeux de rôle ou avec figurines ... Je n'ai pu d'ailleurs m'empêcher de noter que la moyenne d'âge était jeune (moins de 35 ans) avec une sur-représentation masculine.
Les Utopiales c'est aussi l'occasion de s'approvisionner en livres, revues, BD, DVD, accessoires dérivés consacrés à la SF, à la Fantasy... aussi bien du temps de Jules Verne qu'actuellement. D'où la présence de moult stands consacrés aux héros modernes issus de Star Wars mais aussi de Game of Throne
PS d'avril 2018: j'avais prévu d'y retourner en 2017, je ne l'ai pas fait. En partie à cause de la météo... mais aussi parce que, même si j'ai vu des visiteurs de ma génération, je me suis senti un tantinet "décalée" limite "éléphant dans un magasin de porcelaine"

Aucun commentaire: