vendredi 27 septembre 2013

Burgos... et sa cathédrale (l'extérieur)

Comme il a déjà été écrit ici, la cathédrale Ste Marie de Burgos est, de par ses dimensions, la 3ème en taille après celles de Séville et de Tolède. Ce qui explique probablement pourquoi ses extérieurs sont si difficiles à photographier alors même que sur son côté sud il y a une grande place, celle là même où l'on peut photographier le pèlerin  assis sur son banc.
Et puis il y a autre chose qui la rend difficile à immortaliser, c'est son organisation assez tarabiscotée puisque différents éléments sont venus s'ajouter au fil des ans à la structure initiale. Et comme la construction a duré 3 siècles... 
Au départ donc, au XIIème siècle, il y a eu les nefs (avec le dôme carré qui surplombe le choeur) et les portails, dont celui du Sarmental par lequel on entre pour visiter la cathédrale après avoir gravi toutes une série de marches.
Deux siècles plus tard, c'est au tour du cloitre d'être construit. Un cloitre un peu atypique car il est complètement clos et une seule porte permet d'accéder au jardin intérieur avec... un puits dont la décoration n'a pas manqué de me rappeler -en plus simple- celui qui se dresse dans la cour du château des ducs de Bretagne à Nantes. Qu'on ne me dise pas que les hivers sont rigoureux dans ce coin de l'Espagne! Même si c'est exact, au Mont Saint Michel, il ne devait guère faire bon se promener dans le cloitre les jours de tempête lorsque la "fenêtre" qui donne sur la baie n'avaitpas encore été fermée par une épaisse vitre!
Il faut attendre le XVème siècle pour que les flèches de la façade de la cathédrale soient érigées, que la chapelle dite du Connétable soit construite et les nombreuses chapelles qui entourent la nef soient décorées.  De tout cela il sera question dans un autre billet.
Quant à la tour-lanterne que l'on peut apercevoir du jardin au centre du cloitre, sa version définitive date elle du XVIème siècle. 
Il convient maintenant d'en visiter l'intérieur qui, plus encore que les extérieurs, justifie le classement au patrimoine mondial de l'UNESCO.    

3 commentaires:

Ganesh a dit…

Pour pouvoir faire des photos d'ensemble d'un monument quand il n y a pas assez de recul il faut en faire plusieurs et les assembler avec un logiciel de panoramique. C est très simple il suffit de placer les images dans l'ordre et l'ordi les assemble.

@nn@ a dit…

Hmmm je retiens l'idée Ganesh, mais j'ai bien peur que ça ne soit un peu trop compliqué pour mon petit logiciel de traitement photos (qui en outre ne dispose pas de la fonction qui permet de redresser les images déformées dans le cadre des photos grand angle)

Ganesh a dit…

Non ça n est pas compliqué il faut juste utiliser le bon logiciel. Il faut juste mettre les photos dans le bon ordre.. Je me sers de photostich livré avec mon appareil mais il y en a d'autres.