dimanche 1 septembre 2013

La tristesse de la gardienne de chats après le départ de son préféré

Ma petite dernière est toute triste, comme elle part dans une quinzaine de jours pour 9mois chez les grands-bretons, elle a du laisser ses chats et notamment son quasi "bébé d'amour" à Paris, à l'issue d'une journée d'adoption où ils n'ont pas trouvé preneurs.
Ses chats? Petit retour en arrière, en janvier dernier, quand elle a craqué et demandé à être agréée comme famille d'accueil* pour l'association "La patte de l'espoir"
http://lapattedelespoir1.e-monsite.com/
Les deux premiers arrivés s'appelaient Hadonis (une femelle, contrairement à ce que pourrait laisser penser le nom) et Arthur. Puis Arthur ayant été adopté il a été remplacé par Tagada... qui a elle aussi trouvé son maître. C'est ensuite qu'est arrivé Azur, celui avec qui le courant est vraiment passé avec ma gardienne de chats.
Hadonis c'est une "Félix", pardon, une femelle noire et blanche, avec sous le menton blanc, un petit rectangle de poils noirs et un minuscule pinceau de poils blancs au bout de sa queue noire.
Au départ un peu craintive (pas évident quand enfin, après des années, on sort d'un refuge!) elle a assez vite trouvé ses marques et sa place au moment de dormir. Rectificatif: ses places: le jour sur une chaise et la nuit auprès de la tête de sa maîtresse. Une chatte d'un naturel dominant qui a tôt fait de tenir à distances les envahisseurs avec un regard... assassin. Et même si elle est plutôt du style poids plume,  elle n'hésite pas à donner une baffe aux chats plus gros qu'elle! En dehors de ça c'est une petite mémère tranquille de 7 ans qui ne s'agite vraiment que dans deux cas de figure: s'il y a du jambon dans les parages ou un morceau de carton qui traîne et qu'elle adore déchiqueter.
Azur, pour avoir le poil gris/bleu a eu avoir quelque part dans son arbre généalogique un chartreux. S'agissant d'un chat de 2 ans récupéré il y a quelques mois dans la rue, impossible de savoir d'où il tient cette silhouette haute sur pattes qui fait qu'il n'a aucun problème à poser les pattes avant sur le rebord d'une table ni  pourquoi il a cette longue mâchoire inférieure qu'il laisse parfois un peu pendouiller, ce qui lui donne un air pas toujours futé. Mais c'est une pâte de chat rigolo qui a un drôle de miaulement asthmatique. 
Lui son délire, ce sont les peluches. Alors il y en a une qui lui a été réservée et qui, à la longue, dégage des effluves aussi nauséabondes que les doudous de certains enfants. Avec elle, il se comporte comme un chien (il la rapporte au pied quand on la lance au loin) et un joueur de foot quand il saute en l'air en essayant de l'attraper. C'est aussi un gros pépère pot de colle, le genre qui suit de pièce en pièce.
J'oubliais! Au moment des repas, Azur dévorait son assiette en 2 temps 3 mouvements, comme si sa survie passait par sa capacité à avaler le maximum de nourriture en un minimum de temps . Hadonis elle prenait le temps de déguster.
Deux chats donc qui après avoir fait Lyon-Nantes en voiture en juin dernier, ont pris le train pour participer à un WE d'adoption parisien à l'issue duquel ils ont du être placés dans une autre famille d'accueil, ce qui a rendu leur petite maîtresse très, très triste.   
* Les familles d’accueil (bénévoles) accueillent à leur domicile pour un temps indéterminé les chiens ou les chats que l’association prend en charge, jusqu’à leur adoption définitive.
Leur rôle est essentiel puisqu’elles permettent de mieux connaître et même tester l’animal dans la vie quotidienne afin de contribuer à lui trouver le meilleur adoptant suivant son caractère.

2 commentaires:

flo a dit…

Dur, en effet...
Alors si je comprends bien tout, ta fille n'est plus lyonnaise. C'est définitif?

@nn@ a dit…

Elle ne sera pas lyonnaise entre la fin septembre 2013 et la fin juin 2014. Après tout dépendra du Master qu'elle aura choisi... et de son désir d'entrer rapidement dans la vie active. More en MP demain