lundi 23 septembre 2013

Mes villes espagnoles préférées

L'idée première était, parmi les 5 villes où je suis restée un peu plus de temps (ce qui éliminait Burgos, Gibraltar* et Ségovie ) de classer les 2 ou 3 qui étaient mes préférées. Mais plus j'y réfléchissais, plus ça apparaissait difficile. En effet, comment en privilégier une?

De Tolède j'ai beaucoup aimé le côté piton escarpé. D'où les superbes points de vue que l'on peut avoir sur la vieille ville quand on se poste sur certaines collines aux alentours et sur la campagne quand on grimpe en haut de ladite ville.
Cordoue, j'en ai apprécié ce qui reste de son passé qui a vu nombre de savants et d’intellectuels arpenter ses rues ou s'installer dans les nombreux frais patios, du temps où les 3 religions monothéistes cohabitaient sans a priori trop de difficultés. Un passé dont il reste une trace de taille: la Mesquita, une immense ancienne mosquée au sein de laquelle on trouve...une cathédrale!
De Séville, la grande ville, je n'ai vu qu'une toute petite part, mais j'ai retenu la place d'Espagne qui est impressionnante. Et aussi l'Alcazar. Et enfin un drôle d'endroit: le "Parasol".
Cadix, en bord de mer, m'a plu par la taille humain de son vieux centre ville où l'on peut se promener sans risquer de se perdre. Elle m'a aussi touchée avec ses multiples panneaux "se vende", sa cathédrale en piteux état au regard des précédentes cathédrales visitées et ses ruelles parfois tristounettes. 
Quant à Grenade... elle a d'abord retenu mon attention avec l'étrange proximité des boutiques d'un secteur moderne de la ville, à proximité immédiate  du secteur ancien de la cathédrale, juste à côté du souk et à deux pas d'un ancien caravansérail. Mais ça c'était avant le feu d'artifice final, en hauteur, un peu à l'écart de la ville: l'Alhambra.
*Oui je sais ce n'est pas une ville espagnole

2 commentaires:

flo a dit…

J'ai également un très fort souvenir de l'Alhambra qui m'a marquée et dont je garde des images très nettes en tête malgré le temps qui me sépare de ce voyage (pfiou, 20 ans quand même!)
Magnifique voyage, et à un moment sans doute plus supportable niveau chaleur. Je me souviens d'un 50° à Madrid au mois d'août, c'était irrespirable!!!!

@nn@ a dit…

De tous les lieux visités durant ces deux semaines passées en Espagne, c'est aussi celui de l'Alhambra qui m'a le plus marquée!
Et je bénis les vacances tardives de celui que j'accompagnais car je ne sais pas comment j'aurais supporté des visites par plus de 35° (les jours les plus chauds, la température a frisé les 30° sans les dépasser)