lundi 5 août 2013

Musée des Arts et Métiers - Moyens de communications

Découverte en ce mois de juin de la galerie consacrée aux moyens de communications... avec à la clé plein de souvenirs...Voici donc, présentés selon leur date approximative d'apparition:
- la machine à écrire portable qui a commencé à avoir ses heures de gloire avec les journalistes envoyés en reportage dans des lieux difficiles comme sur la front de la guerre 14-18*
- le microphone "Voxia", celui devant lequel se sont placées tant de célébrités et dont un "descendant" figure sur l'affiche du film "le discours d'un roi". Quand on voit les micro-capteur de nos téléphones actuels, que chemin parcouru!
- une dizaine d'années plus tard, le son est de plus en plus présent dans la vie quotidienne, que ce soit 
via la radio, même si on est encore loin de ce qui deviendra les "radios libres", le choix devient de plus en plus vaste sur les postes
ou les électrophones!... Dans les surprises-parties où il a une place de choix, on est désormais très, très loin des "gramophones" qu'il fallait "remonter"  
A la même époque, les magnétophones sont d'un usage plus limité, du moins dans un premier temps. Leur taille et poids ne jouent en effet pas en leur faveur. Il faudra encore quelques années pour qu'ils rapetissent et que les grosses bandes magnétique laissent la place aux K7
- Dans le même temps, les télévision se sont multipliées dans les foyers. La première, en noir et blanc,  arrivera chez mes parents en 1964. Ce sera le temps bénit de "5 colonnes à la Une" ou du "Journal télévisé"** pour les grands et de "la piste aux étoiles" ou de "Zorro" pour les petits... voire "Bonne nuit les petits" pour les tout  petits
Je reconnais que tous ces choix en matière de "communication" sont très subjectifs car j'aurais pu aussi parler de l’essor de la photographie ou de la presse. Peut-être en sera t il ainsi après une autre visite car ce Musée dispose de nombreux trésors qui justifient bien encore au moins une autre visite. 
* voir le matériel dont fait état le journaliste américain qui rencontre les soldats de "Ambulnce 13"
** un seul à l'époque et sans la moindre publicité, avant ou après

3 commentaires:

Marwan a dit…

Comment ça?! Un journal télévisé sans 6 spots de pub, 3 météo et les bandes annonces des films de la soirée?!

:-)

caphadock a dit…

A l'époque la pub n'existait pas c'était la réclame et la majorité des gens pensaient que les bons produits n'en avaient pas besoin. J'en suis toujours là

@nn@ a dit…

@ Marwan: tu as oublié le journal des courses et les loteries diverses et variées. Enfin si ça existe toujours car ça fait belle lurette que je ne regarde plus la télévision
@ caphadock: votre remarque me donne envie de chercher de quand datent les premières "réclames" Au moins de la fin du XIXème car je sais que sur Nantes la famille Lefevre-Utile a su très vite en faire en utilisant les créateurs arts-déco et les artistes célèbres de l'époque (comme Sarah Bernard)