samedi 22 janvier 2011

Souvenirs, souvenirs (6)...

... avec ces coupelles remplies de "mémoire" qui vont bientôt être vidées ou recomposées pour n'en garder que l'essentiel avant que le temps ne les ai réduites en poussière.

La plus à gauche date du temps de la maison familiale: une boule en polystyrène recouverte de rubans posés avec patience par n°3 qui avait obtenu de son père qu'il l'accompagne pour acheter ces fournitures dans des boutiques où il ne mettait jamais les pieds mais où elle m'accompagnait régulièrement. Elle repose sur des coquillages ramassés sur les plages de Vendée où, de temps en temps, nous allions en famille l'été.

Juste à côté, une coupelle constituée durant ces quelques jours de l'automne 2006 où j'avais remonté la Loire vers sa source. Avec le temps, seuls les cailloux ramassés sur les bords du fleuve et les marrons du parc de Chambord ont résisté. Les feuilles, à l'origine d'un beau rouge brun ou dorées ont perdu leur brillant et sont devenues très friables... Comme les espoirs d'alors devenus simples souvenirs?

Après, c'est une coupelle multi-souvenirs avec des herbes et des fleurs ramassées de balade en balade, du temps où je profitais des jours de congés pris en dehors des vacances scolaires pour explorer un peu la Loire-Atlantique où je vivais depuis tant d'années sans la connaître. Autrefois, les balades du dimanche, pour différentes raisons, n'avaient jamais été une activité très pratiquée dans la famille.

Enfin la dernière coupelle a été réalisée au printemps 2008, lors de ce voyage en Bretagne où après un passage exprès au Guilvinec et sur la presqu'île de Crozon, j'étais allée voir la côte de granit rose et la réserve des 7 îles près de Perros-Guirec puis les jardins Delaselle de l'île de Batz. Mettre près de 50 ans pour visiter les côtes de sa propre région d'origine à cause d'une maison aux volets bleus vue sur le site d'un internaute suisse, il fallait oser!

Finalement, plus le temps passe et plus je me dis que, même si j'aime toujours cette phrase tirée d'une chanson de Maxime Le Forestier "Les plus beaux souvenirs sont ceux que l'on s'invente", il ne faudrait jamais oublier que "les mauvais souvenirs sont peut-être de ne jamais avoir osé"

3 commentaires:

verveine a dit…

J'ai beaucoup de mal à me séparer de ces "trésors", surtout si ce sont les enfants qui me les ont offerts (feuilles d'arbres, petits cailloux...)
Le périple sur la côte bretonne est exacxtement celui qui me fait rêver. Aurais-tu garder les coordonnées du monsieur propriétaire de la maison aux volets bleus? Et sur quel site l'avais-tu trouvée?

verveine a dit…

Gardé, bein sûr...Je devrais vraiment me relire avant de cliquer sur "envoyer"...

@nn@ a dit…

Pendant longtemps Verveine, j'ai constitué pour chacun des enfants des "boîtes à souvenirs" avec le ruban de naissance, une mèche des premiers cheveux, les dents de lait, leurs livres préférés... avant de leur redonner arrivés à l'âge adulte
Pour la maison je te répondrai en "off" mais là il est tard...