mardi 9 juillet 2013

A Paris, le parc Georges-Brassens (1)

Qui parmi les parisiens et a fortiori les provinciaux connaît ce parc situé dans le 15ème arrondissement? Sans doute assez peu de personnes en dehors de celles qui vivent dans le quartier. Une bonne raison pour lui consacrer non pas un mais deux billets.
Tout d'abord, pourquoi ce nom? Tout simplement parce que si Georges Brassens est enterré à Sète* il a vécu pendant ds années dans le "quartier", d'abord impasse Florimont (14ème) puis rue Santos-Dumont (15ème).
Et pourquoi est il aussi peu connu (le parc par l'auteur/compositeur/interprète)? Parce que c'est un parc récent par rapport aux "vieux" parcs comme le parc Monceau... puisqu'il a été ouvert au public en 1985, mais aussi parce qu'il est excentré par rapport aux monuments qui drainent les foules et pas vraiment facile d'accès? La place Jacques-Marette où se situe l'entrée principale est accessible par le métro (ligne 13, station Porte de Vanves ou ligne 12, station Convention ) ou par le tramway (ligne 3, station... Georges Brassens. Petit truc pour se repérer, suivre la direction "Objets Trouvés" car l'entrée ci-dessus mentionnée est juste à côté de ce bâtiment.

Le parc qui a son entrée principale rue des Morillons
Mais moi j'ai loupé cette rue et donc cette entrée. Du coup je me suis retrouvée devant une étrange porte avec une tête... de cheval. Normal, le parc a été construit sur le site de l'ancien marché aux chevaux et des anciens abattoirs de Vaugirard dont il a été gardé un certain nombres d'installation comme les halles aux chevaux et la criée.
Mais ce n'est pas la seule particularité de ce parc très vallonné. Sur le site il y a eu aussi autrefois une vigne dont on retrouve trace lorsqu'on va au sud du parc, à l'opposé de l'entrée principale donc. Là vous trouverez une petite vigne. Mais aussi des ruches! Et quand vous serez dans cette partie là du parc, même si le regard est attiré vers les barres d'immeubles, au delà du périphérique qui passe tout près, n'oubliez pas de regarder en contrebas afin de voir un petit tronçon de ce qu'on appelait "la ligne de la petite ceinture"** sur laquelle ne passe plus aucun train de voyageurs depuis 1934, ou train de marchandise depuis le début des années 1990.
Avant d'aborder dans le billet suivant un autre spécificité de ce parc (ses statues) qu'ajouter de plus en ce qui le concerne? Qu'il est limitrophe avec le théâtre Sylvia-Montfort***
Maintenant, place aux statues!
* Non pas au cimetière marin comme il avait pu l'écrire dans sa supplique, mais au cimetière Le Py qui est situé en bordure de l'étang de Thau.
** https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Petite_Ceinture
*** http://fr.wikipedia.org/wiki/Monfort-Th%C3%A9%C3%A2tre

4 commentaires:

caphadock a dit…

Merci pour ce rappel. Chaque fois lors de mes passages à Paris c'est un des buts de mes promenades et chaque fois je suis pris par ailleurs. Mais c'est sûr la prochaine fois j'y vais

@nn@ a dit…

C'est un joli petit parc dont le seul défaut est quand même d'être assez éloigné des lignes de métro. Mais bon, quand on a de bonnes chaussures, l'habitude de la marche et pas trop visité d'expositions avant.
à garder pour l'automne afin de profiter des arbres et ne pas oublier le jardin des senteurs

caphadock a dit…

il y a le bus 95 que l'on peut prendre, par exemple au Palais Royal

@nn@ a dit…

Vous avez très certainement raison Caphadock. Mais à Paris je pense très rarement aux bus, sans doute parce que je préfère avancer en étant enfermée sous terre que faire du sur place à cause des embouteillages en étant à l'air libre.