lundi 21 février 2011

"les couleurs de nos souvenirs" (5)

L'opposition entre le dessin et le coloris dans les arts plastiques*

"(...) dans les arts plastiques, à qui la primauté? forme ou couleur? dessin ou coloris? (...)

Les adversaires de la couleur jugent celle-ci moins noble que le dessin parce que, contrairement à ce dernier, elle n'est une création de l'esprit mais seulement le produit de pigments et de la matière. Le dessin est le prolongement de l'idée, il s'adresse à l'intellect. La couleur, elle, ne s'adresse qu'aux sens; elle ne vise pas à informer, mais seulement à séduire. (...) Sa séduction est coupable car elle détourne du Vrai et du Bien. Bref elle n'est que fard, mensonge, trahison (...) s'ajoute parfois l'idée que la couleur est dangereuse parce qu'elle est incontrôlable: elle se refuse au langage - nommer les couleurs et leurs nuances est un exercice incertain (...)

A l'opposé les partisans de la couleur mettent en avant tout ce que le dessin seul, privé de la couleur, ne parvient pas vraiment à traduire: non seulement la dimension émotionnelle de la peinture, mais aussi, plus simplement, la distinction des zones et des plans, la hiérarchie des figures, les jeux d'échos et de correspondances. La couleur n'est pas seulement sensuelle ou musicale, elle joue également un rôle classificatoire , indispensable à la pédagogie de certaines sciences (...) Seule la couleur donne vie aux chairs; seule la couleur est peinture parce qu'il ne peut y avoir de peinture que des êtres vivants (...)"

*extrait du livre de Michel Pastoureau illustré par des dessins et peintures de Jacob Collins représentant à chaque fois le même sujet

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je n'ai jamais su trancher non plus entre lignes et couleurs ;-)
Mais pourquoi choisir ? Un jour monochrome , lendemain feu d'artifice, le gris n'est il pas fruit de plusieurs couleurs et qu'est ce qui peut être plus coloré qu'une sanguine avec des réhauts de blanc ou de bleu-ciel !!
J'ai parcouru ce blog avec beaucoup de plaisir !

@nn@ a dit…

Naturellement Marie-Jeanne, je suis plus attirée par la couleur... même si bien souvent en photo, le travail en noir et blanc me fascine... tout en reconnaissant que le dessin permet d'exprimer des choses qui seraient invisibles autrement.
Alors je me garde bien de préférer quoi que ce soit, l'essentiel est ce que l'on ressent en voyant une oeuvre