mardi 15 février 2011

Trois pas de valse avec Camille Claudel

C'est l'une des oeuvres les plus connues de Camille Claudel.
C'est en cherchant des images de Sankoutala (appelée aussi l'abandon) que je suis tombée sur une page consacrée à une femme sculpteur actuelle (dont il sera question) une autre fois et ... sur toute une série de photos de la valse.

Une sculpture qui est très musicale car en la voyant il est bien difficile de ne pas avoir aussitôt envie de fredonner le thème d'une valse.
D'elle, on ne montre souvent que le mouvement général, cette manière extraordinaire qu'à eu Camille de retranscrire le mouvement dans un instant figé.
Du coup on en oublie presque de s'attarder sur certains détails, comme la manière dont l'homme se penche vers l'oreille de sa partenaire.

Que lui murmure t il comme mots d'amour pour qu'elle s'abandonne ainsi entre ses bras...

2 commentaires:

caphadock a dit…

Camille Claudel, soeur de Paul Claudel a été une amoureuse absolue, a mon avis incomprise par Rodin qui l'a poussée à la folie mais elle nous a donné des sculptures extraordinaires de tendresse, la tendresse d'une femme qui aime

@nn@ a dit…

D'accord avec la quasi totalité de ce que vous écrivez Caphadock, sauf sur un point: je ne suis pas du tout certaine que ce soit Rodin qui ait Camille Claudel à la folie.
Je pense qu'elle avait déjà quelques faiblesses mais c'était bien avant que certaines molécules ne soient connues