dimanche 21 juin 2009

... et un père presque comme les autres...

... car sa fille a connu avec lui de ces moments-là.

Pour tous les papas
et tous les enfants qui gardent tout au fond d'eux
de telles images quand ils pensent au leur

"... Ce qui me fascine sur cette photo, m'émeut aux larmes, c'est la main de mon père sur ma jambe. La manière si tendre dont elle entoure mon genou, légère mais prête à parer toute chute, et ma petite main à moi abandonnée sur son cou. ces deux mains, l'une qui soutient et l'autre qui se repose sur lui.
Après la photo il a du resserrer son étreinte, m'amener à plier les genoux, j'ai du me laisser aller contre lui, confiante, et il a dû me faire descendre du bateau en disant "hop là!" comme le font tous les pères en emportant leur enfant dans leur bras pour sauter un obstacle..."

Texte de Anny Duperey dans "le voile noir"

4 commentaires:

arletteart a dit…

Lu aussi ce témoignage .. et outre l'histoire vécue et analysée , le style est agréablement attachant

verveinecitron a dit…

Heureusement que ces photos sont là, traces d'un passé heureux autour duquel se reconstruire.

cailloublanc a dit…

Je crosi qu'en Suisse, il y a pas de fête des papas... Curieux non? Pourtant, ils existent bien, attentifs comme cette main...

@nn@ a dit…

* Moi ce que j'en ai retenu arletteart, ce sont les différentes "histoires" dans l'histoire: la sienne propre, qui se reconstruit comme elle peut face à ce choc de la perte, celle de ses parents dont elle devine ce qu'a pu être l'histoire, et celles de quelques autres qu'elle décrit en quelques mots en les rendant extrêmement attachants

* un passé heureux verveinecitron, mais aussi des zones d'ombres que la mère cachait derrière ses tricots compliqués, et lui dans ses photos

* Si Caillou blanc, elle existe mais elle est très récente si j'en crois le net:
"Le 15 juin 2008 se déroulera la deuxième fête des pères...."
Mais dans beaucoup de pays, elle est moins développée que la fête des mères même si elle remonte elle aussi au XXème siècle (tjrs sur le net il y a référence aux USA où une femme voulut rendre hommage à son père qui avait élevé seul 6 enfants