vendredi 5 juin 2009

...interludes (3)...

FORET
Chêne noyé
par Erwan Balança

De simples feuilles de chêne dans lesquelles on peut lire le temps qui passe, la fragilité de notre environnement, la beauté qui partout existe pour qui sait là voir... quelque génie ailé des forêts survolant les eaux... ou tout ce que son imagination lui laissera entrevoir

2 commentaires:

Caillou blanc a dit…

Mummmm... Que c'est beau, cette fragilité-là! A nouveau parmi vous, après quelques jours hauts en couleur...
Gene

@nn@ a dit…

le livre dont est tiré cette image est rempli de ces instants là Caillou Blanc
le site aussi, mais ce n'est pas pareil et ce n'est pas à vous grande liseuse que j'apprendrai la différence qu'il y a entre faire défiler des images sur un PC et avoir en main en livre grand format avec les pages que l'on feuillète

J'ai vu ( même si je n'ai laissé aucun commentaire sous vos textes) que vous étiez très occupée avec moult petits lutins à virevolter au sein de Beausoleil