samedi 20 juin 2009

Lucien Legras, photographe...

Encore un peu d'hiver avec quelques photos.

Après des années dans ce que l'une des auteures du livre appelait la "commode-sarcophage", elles ont enfin été développées les photos de leur père et ont été publiées.

Et il faudra quelques années de plus pour que j'entrevoie ce qui me touchait en les voyant et surtout un peu mieux comprendre ce que Anny Duperey voulait dire lorsqu'elle parlait de lui dans le chapitre du "Voile noir": "l'aube et les brumes" où elle raconte comment, tôt le matin son père laissait sa femme et sa fille pour aller faire des photos et qu'il revenait radieux, transfiguré.

"Et moi je dormais, pendant ce temps où il se transfigurait dans la solitude. Et ma mère aussi. Ce sont des heures qu'on ne partage pas, même avec ceux que l'on aime. Qu'est ce qui te poussait si tôt hors de la maison, mon père? L'amour de la nature, ta passion pour la photographie ou le besoin d'être seul?"

Mais aussi dans "Ce que me disent les photos" où elle écrit "... toutes celles qu'il considérait comme sa véritable oeuvre de photographe me disent les heures où le contour des choses est incertain, et le glauque de la vase, les mouvances de l'eau et le mystère obscur de ce qu'il y a au fond des étangs, la fragilité des reflets, la fuite de la lumière, des chemins, et celle du temps...
(...)
Toutes me parlent du REGRET.
Et derrière le regard du photographe, c'est toi, mon père, qui me dit cela.
Quelle nature double étais-tu donc, toi réputé si joyeux?"

4 commentaires:

verveinecitron a dit…

Le texte, les photos, tout est très beau, très juste.

@nn@ a dit…

Oui verveinecitron tout est beau, juste et aussi intemporel.
Sans doute pour cela qu'ils ne touchent autant

arianeCB/islote a dit…

je suis en train de relire "le voile noir", quel plaisir... Et ces photos! je voudrais en voir plus encore.
Votre blog me plait,découvert en cherchant: Lucien Legras...

@nn@ a dit…

Je comprends ce que vous pouvez ressentir Ariane car j'ai éprouvé aussi beaucoup de plaisir à relire "le voile noir" plus de dix ans après sa 1ère lecture, parce que j'y ai découvert des choses auxquelles je n'avais pas fait attention la 1ère fois.
Pour connaître plus l'oeuvre de M. Legras, il y a le livre de photos que l'on voit sur le billet du jour. Et puis les photos que Anny Duperey a utilisées pour "le voile noir" et qui doivent figurer dans l'édition que vous avez. Je ne pense pas qu'elle et sa soeur en aient fait paraître d'autres