vendredi 12 juin 2009

...interludes (9)...

LOIRE ET RIVIERES
Coeur de sable
Par Erwan Balança
Un coeur encore plus éphémère que celui immortalisé par Yann Arthus-Bertrand puisqu'il ne durera que tant que la Loire l'autorisera. Aux premières grosses pluies qui gonfleront le débit du fleuve, voire même à la première marée, s'il se situait assez proche de l'estuaire puisque l'effet de celles-ci se fait sentir jusqu'à Ancenis, il disparaitra. Un coeur... et cette petite tâche blanche sur l'eau, bleue comme la Loire sait l'être quand le ciel s'y baigne, un autre oiseau qui s'en va ou qui s'en vient vers l'aigrette dont l'ombre se fait démesurée dans la chaude lumière de la journée qui s'achève. Quand l'image d'un instant devient, grâce à une photo, un moment d'éternité...

6 commentaires:

myosotis a dit…

Très beau... surtout de par son "éphéméritéé...

caphadock a dit…

La Loire montre son cœur
Éphémère cœur de sable
Qui fertilise le rivage
De verdure et de senteurs

C'est le cœur des châteaux
de l'histoire éternelle,
La douceur Angevine
De notre ami Du Bellay

J'ai vu cette Loire
Torrent impétueux
Et là cette Loire
Dans un écrin majestueux

verveinecitron a dit…

Je me régale de tous ces clichés depuis une semaine. Ce photographe est vraiment talenteux.

@nn@ a dit…

* Le coeur de Yann Arthus-Bertrand est lui aussi très beau myosotis mais je lui préfère celui-ci parce qu'il me parle plus au delà de son apparente simplicité: du sable, de l'eau, deux oiseaux, un soleil couchant... Quand éphémère et éternité ne font qu'un

* Savez-vous caphadock qu'il n'y a que moins d'un an, et un jour de pluie en plus! que pace que j'étais arrivée en avance à une réunion j'ai découvert où se situait le petit Liré cher au coeur de du Bellay.
Honte à moi!!! Non, j'ai une excuse: je ne suis pas née sur les bords du grand fleuve mais du côté d'une rivière qui s'appelle la Vilaine, près d'un canal qui répond au nom de... Rance .
Etonnez-vous après cela que je préfère la Loire, ses châteaux et ses oiseaux.

* Si le travail de ce photographe vous plait tant verveinecitron, il y a son site, ses livres (éventuellement je peux passer pour vous chez Coiffard qui est installé à Nantes)... et sur le site l'on peut lui commander la reproduction de photos... Le plus difficile étant alors de choisir laquelle parce que ça n'a pas été facile de choisir celles qui figurent dans cette série de billets, d'autant qu'entre temps j'ai changé d'optique... et oui les chats sont comme ça, on n'est jamais assuré de l'endroit où va porter leurs pas.

caphadock a dit…

Pour ma part je ne connait que la Loire ardéchoise et Du Bellay dans les livres hormis une très brève apparition au château d'Angers
Lacune que j'aimerai bien combler

@nn@ a dit…

En juin dernier Caphadock, quand ma mère a commencé à aller si mal, j'avais choisi de raconter mon "voyage" le long de la Loire entre Azay le Rideau et un peu en amont d'Orléans.
Voici le lien avec le tout 1er message

http://un-chat-passant-parmi-les-livres.blogspot.com/2008/06/remonter-la-loire-1.html

Solution de facilité car je m'étais alors contentée de reprendre en grande partie un récit que j'avais envoyé 18 mois plus tôt à un ami.

Au fait, je crois bien qu'il vous faudra recopier le lien car si ma mémoire est bonne, dans les commentaires ils ne s'activent pas