mercredi 24 juin 2009

Misty

Il y a bien longtemps de cela ce fût l'un des 1ers morceaux enregistrés sur une K7 à partir d'une simple émission radio. Et à l'automne dernier, lorsque cela m'était encore possible de télécharger des vidéos issues de youtube, l'une des dernières enregistrées sur le disque dur du PC.

video

"...Erroll Garner était un magicien de la scène avec ses larges sourires et ses yeux rieurs. Il avait le plaisir de jouer tout simplement. Il maîtrisait toutes les techniques du piano jazz tout en étant autodidacte... Il ne savait pas lire la musique. Homme en contretemps de son époque, Erroll Garner n'intégrera jamais le be-bop et sera ignoré des critiques, mais adulé par le public et les musiciens."

3 commentaires:

arletteart a dit…

J'ai tj un disque .....qui dans un crachottement !! me sert de souvenance émue

caphadock a dit…

Erroll Garner a bercé mon adolescence. Il ne savait pas lire la musique comme Django Reinhardt
mais avaient ils besoin de l'apprendre. Il est resté fidèle à sa formation le bassiste Slam Stewart, son ami d'enfance contrebassiste Eddie Calhoun et le batteur Fats Heard. La musique était en eux. Ils n'avaient pas besoin de parler, de s'expliquer comme ceux de maintenant qui doivent parler puisqu'il n'ont pas la musique en eux mais le shoow biz.

@nn@ a dit…

* Non Arlette, je n'ai pas le disque (d'ailleurs je n'ai que deux CD de jazz) un jour peut-être car en cherchant sur youtube d'autres morceaux de ce compositeur/interprète j'ai découvert d'autres mélodies qui m'ont plu avec un style inimitable.

* merci caphadock de compléter le peu que j'ai écrit au sujet de E. gardner et qui rend l'homme encore plus attachant.
Mais il est vrai que j'aurai toujours plus de tendresse pour les hommes tels que lui ou Charlie Parker que pour les frères Marsalis -tout en appréciant le travail remarquable de Winton pour faire découvrir la musique aux enfants.