jeudi 2 mai 2013

Cadeaux d'enfants???

Dans la presse française, l'information a été relayée de façon plus ou moins approfondie avant qu'on ne s'interroge sur ce qui avait pu conduire à un tel accident. L'accident? Oui: des parents qui offrent à leur petit garçon de 5 ans une véritable arme à feu avec laquelle il tue, quelques mois plus tard sa petite soeur de 2 ans!
Le genre de nouvelle qui fait froid dans le dos, surtout quand on apprend que là-bas, ce n'est pas la première fois que ce genre d'accident arrive:  le site Kid Shootings rappelle que quelque 3 000 enfants sont tués et que 14 000 sont blessés chaque année par balles, soit «autant d'enfants en un an que tous les soldats tombés en Irak». Ainsi, début avril, un petit de 4 ans a grièvement blessé d'une balle en pleine tête son copain de 6 ans dans le New Jersey et deux jours plus tôt, un petit de 4 ans tuait une femme lors d'un barbecue familial dans le Tennessee. Et même si le principal fabriquant d'armes* pour enfants a pour le moment fermé sa page internet où l'on voyait des enfants souriants fiers de poser avec leur arme, il y a fort à parier que ça va continuer.
Des armes que les parents peuvent acheter au supermarché du coin en version rose pour les filles, bleu pour les garçons ou couleur camouflage afin de mieux leur ressembler. Le tout pour une somme relativement modeste. Le modèle de fusil utilisé par le petit garçon coûtait près de 150 dollars (soit 115 euros), un peu moins cher que la «maison de rêve Barbie» avec laquelle ne jouera jamais sa petite soeur.
Quant à l'avenir, il est sombre parce que ce n'est pas de sitôt que le second amendement de la Constitution, qui autorise le port d'armes à feu, sera abrogé. Il dit ceci: « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. » Un droit que le Parti républicain lit de manière très large "le port d'armes est autorisé pour tous les citoyens sans conditions ; c'est ainsi un droit inaliénable comme la liberté de religion, d'expression..." tandis que les démocrates estiment que le port d'armes n'est autorisé que dans le contexte d'une « milice bien organisée », et n'est pas censé être un droit illimité. Et ça c'est la position officielle des partis mai dans la vie quotidienne, c'est l'interprétation républicaine qui domine.
* Selon le site Internet du groupe, les fondateurs de la société Crickett ont commencé à fabriquer des armes dédiées aux enfants en 1996. Avec 4 salariés ils sortaient chaque année 4 000 fusils. En 2008, la société comportait 70 personnes et produisait 60.000 fusils pour enfants par an. , selon les chiffres de 2008.

2 commentaires:

lucm.reze a dit…

Je vois sur les photos que pour prévenir tout incident, les parents exigent que les enfants portent des lunettes de sécurité lorsqu'ils utilisent leurs armes à feu. A quand les gilets pare balles dans les cours de récré?

@nn@ a dit…

Avec un vrai casque comme à l'armée bien sur, des fois que ces chères têtes blondes auraient appris par leurs géniteurs à ne pas viser le coeur mais la tête!