lundi 6 juillet 2009

...Back home...

Le vol ANA est bien arrivé à Tokyo Narita. Le petit oisillon qui y était a même eu le temps d'envoyer deux mails (dont l'un en utilisant l'un de ces claviers japonais dont les touches plus petites qu'en Europe, ignorent, comme les claviers anglo-saxons, les accents mais pas les idéogrammes) avant de s'endormir épuisé par son voyage de 12 heures et les 7 heures de décalage horaire avant de partir en cours puisque là bas les vacances scolaires ne commencent que dans 15 jours

Depuis qu'il m'a quitté j'ai eu la joie de connaître les réjouissances que procurent:
- les transports parisiens en retard dans des RER bondés qui se traînent pour cause de personnes sur la voie...
- les expos loupées pour différentes raisons
- les rues torrides grouillantes de touristes et de vendeurs en tous genres...
- les TGV avec du retard +++
...
et revenir avec une quasi entorse.

Mais aussi quelques joies liés au plaisir de flâner un samedi soir et un dimanche matin dans les rues en se disant qu'il vaut mieux prendre la vie du bon côté et faire comme les chats: tantôt la griffe, tantôt le frôlement séducteur...

3 commentaires:

arlette a dit…

Zen !!! Anna le Chat a toujours raison
voyage et découverte du Paris des autres aussi intéressant pour le piéton que "l'exotisme " du bout du monde ....
J'aime bien vous lire optimiste

verveinecitron a dit…

Tiens, la dernière fois que je suis allée à Paris (un an, déjà) je suis revenue également avec une quasi entorse, dont je m'étais finalement très bien remise après une grosse frayeur (et un quasi évanouissement à cause du choc...)

Je te souhaite de te remettre aussi très vite. Mais un chat retombe toujours sur ses pattes ;-)

@nn@ a dit…

* Certains quartiers de Paris Arlette sont très "internationaux" vu la diversité des personnes qui les visitent mais avec le recul ce n'est pas ce Paris là que je préfère. Je tâcherai d'en parler plus longuement dans un billet.

* Tout comme toi Verveinecitron, mais pas au point de ma sentir très mal (ça m'est arrivé il y a une dizaine d'années et terminé par un plâtre) Sans doute sauvée par les talons plats pour lesquels pour une fois j'avais opté.
Ouf car cette semaine il est exclu que je traîne la pat(te) :-) jeu de mot inclus vu mon vrai prénom...