vendredi 31 juillet 2009

... histoires de fleurs et un peu plus...

Il était une fois deux contes de fleurs lus il y a si longtemps que seule la mémoire en garde trace.

Dans le 1er, la fleur n'était pas citée mais en souvenir des marguerites que chacun a au moins une fois dans sa vie effeuillées...

Il était donc une fois un jeune couple qui s'aimait d'amour tendre mais qui devait se séparer le temps d'un très long voyage qu'il devait faire. Avant son départ ils se rendirent chez une vieille femme un peu sorcière qui leur remis un coffret avec deux fleurs en leur disant "Chaque fleur représente l'un de vous deux. A chaque jour qui passera sans que l'un ne pense à l'autre, elle perdra un pétale".
Il devait voyager léger alors elle garda le coffret. Les jours, les semaines, les mois passèrent. Un jour, prise d'une impulsion, elle ouvrit le coffret pour découvrir que l'une des fleurs avait déjà perdu plusieurs pétales. Elle en fût fort triste. Le temps continuât de s'écouler.
Et puis de voyageurs revenant de pays lointains elle appris qu'il s'était marié là bas. Elle pleurât beaucoup jusqu'au moment où elle ouvrit le coffret: les deux fleurs avaient chacune perdu tous leurs pétales. Alors elle les pris dans sa main, montât dans la plus haute tour de la ville et laissât le vent les emporter au loin. Et sa peine disparut.

Dans le second, il était expliqué l'origine des chrysanthèmes.

Il était une fois, au Japon, un jeune couple qui s'aimait d'amour tendre. Mais lui tombât gravement malade. A l'homme qui l'interrogeait sur le temps qu'il lui restait à vivre, le médecin répondit: "Vous voyez cette fleur qu'elle vous a cueillie ce matin, vous vivez autant de jours qu'elle a de pétales".
Sa femme ne pouvait se résoudre à être si vite séparée de lui. Alors la nuit venue, quand il fut endormi, elle pris la plus fine aiguille qu'elle avait et découpât en fines lamelles plusieurs des pétales de la fleur. Et elle refit de même pendant plusieurs jours car lorsqu'il se réveilla il allait mieux, beaucoup mieux même. Personne n'y compris rien, le médecin en premier.
Et maintenant vous savez pourquoi au seuil de l'hiver les chrysanthèmes sont si beaux.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Thank you for useful info. :-)

@nn@ a dit…

Anonymous, it's so strange to read english readers. How did you find this blog written in french?