mercredi 5 août 2009

...Back Home...

Depuis hier soir elle est de retour à Nantes.
Ravie d'avoir pu connaître Tokyo, mais beaucoup plus réservée sur le mode de vie japonais.

Il n'a en effet pas été facile pour elle, à même pas 17 ans, de se retrouver seule
- dans une famille aisée: une maison dans un quartier chic de Tokyo + une maison de campagne au bord d'un lac afin que la famille se livre au ski nautique
- traditionnelle: grands-parents paternels présents dans une aile de la maison, madame confinée dans son rôle de mère au foyer avec la cuisine comme Q.G. tandis que monsieur part tôt le matin au travail que n'en revenir que bien après 23 heures, un seul enfant, et un petit chien à qui la famille adore mettre des vêtements...
- peu ouverte au monde: la seule langue étrangère enseignée au lycée est l'anglais -et encore en japonais! ce qui fait que le niveau ne dépasse guère celui des enfants en début de collège en France ...

En clair, ma petite hirondelle élevée dans un climat de liberté où le but visé est que garçon ou fille deviennent des adultes autonomes et responsables a eu bien du mal à se retrouver dans l'avenir tel que le rêvent beaucoup de jeunes filles de là bas: aller à une université pas tant pour faire des études que pour rencontrer son futur mari qui sera du même milieu qu'elle. Et sitôt mariée, cesser de travailler pour rester au foyer et se consacrer aux tâches ménagères destinées à faciliter la vie de son mari (mais qu'elle verra peu vu les longues journées de travail et le peu de congés annuels) et de leur unique enfant.

"La femme est l'avenir de l'homme"??? proclame le poète. Certes.

3 commentaires:

caphadock a dit…

Le Japon est un pays de paradoxe avec d'un coté un art et un mode de vie subtil et d'un autre les samouraï au sommet de la cruauté.
C'est, d'ailleurs, un sujet que j'aimerai approfondir.

Marwan a dit…

Je me suis demandé hier, suite au message privé qui m'était adressé, si c'était la maman ou l'oisillon, qui était la plus soulagée par ce retour. :-)
Il ne faut rien regretter de cette expérience, car l'oisillon saura au moins de quoi est fait la vie de certains japonais. Et cela sera toujours plus enrichissant que beaucoup d'heures de théorie.
Et qui sait, peut-être un jour se décidera-t-elle à retourner là-bas mais en sachant mieux ce qu'elle souhaite trouver (ou du moins, ce qu'elle ne souhaite pas y trouver).

@nn@ a dit…

* Il y a de cela caphadock même dans les activités de la vie quotidienne car mon oisillon est revenue très surprise de voir comment les personnes pouvaient être aussi maniaques au niveau propreté et manger aussi salement et bruyamment.

* Kif, Kif Marwan pour l'angoisse
- côté maman: CDG est immense (surtout quand on n'attend pas au bon endroit... la suite en off)
- côté fifille parce que un mois ça a été trop long et qu'elle a vraiment été heureuse de voir de l'avion la tour Eiffel! (peut-être un jour la suite de vive voix de l'intéressée?)
Une chose est certaine: y retourner OUI mais pas de sitôt et certainement pas dans une famille ou alors pas de ce style là!