mercredi 26 août 2009

Rennes - Le jardin du Thabor

Des parcs et jardins de Rennes, c'est le Thabor que j'ai le plus sillonné, peut-être parce qu'il était le plus proche de la fac que je fréquentais. Est-ce pour cela que lorsque j'y suis retournée, j'ai emprunté l'entrée ouest qui est installée sur le plus petit de ses côtés, celui de la place St Melaine?

Non. Il y avait juste une petit pointe de sentimentalisme, celui qui incite à retourner le lieu de ses amours anciennes. Autrefois il existait, un peu à l'écart, une allée ombragée où il faisait bon s'assoir, même si les bancs en pierre étaient beaucoup moins confortables que ceux en bois. Mais quand on est jeune, ce genre de détail est sans importance.
Lors de la précédente visite, l'allée était interdite, en travaux, pour cause d'arbres malades. Le diagnostic est tombé. Ils ont été abattus et rien ne laisse présager qu'ils seront remplacés. Les amoureux devront aller plus loin...

Passer devant cette statue de Glenmor, auteur-compositeur-interprète, écrivain et poète de langues française et bretonne ... jamais lu et dont aucune chanson ne vient à l'esprit. La ville de Rennes a été moins oublieuse: elle a fait installer dès 1998, soit deux ans après sa mort, une statue. Mais qui aujourd'hui se souvient encore de lui? Tout comme de tous les chanteurs francophones d'outre-Atlantique d'alors?

Aller au hasard le long des allées sombres et pentues qui descendent vers le grand blason fleuri que, lorsqu'on passe au sud du parc, on entrevoit à travers les grilles. Puis remonter en évitant la fausse grotte en vrai béton du début XXème et surtout la petite terrasse qui est au dessus (laquelle restera toujours associée à la rencontre lors d'une pause déjeuner avec un exhibitionniste).

Dépasser la grande volière et le petit enclos où les biches et daims ont laissé la place aux canards. Le jardin d'enfants était désert car le petit crachin qui bientôt se transformerait en pluie les avait fait fuir.

Tout autour de la Roseraie, de nombreux dahlias -une fleur qui avait quasiment disparu des jardins publics- avaient été plantés. Leurs fleurs bien souvent correspondaient à de jolies touches colorées en harmonie avec les belles maisons de la rue de Paris, de la rue de la Duchesse Anne ou de celle de la Palestine qui, heureusement, n'ont pas encore été remplacées par des immeubles modernes.

Et puis s'en retourner vers le point de départ en passant par la partie haute du parc, via le jardin à la française qui court le long des serres tropicales. Et comme toujours en pareil cas, en voyant le petit kiosque à musique, avoir envie de chantonner cette chanson acide de Jacques Brel:
"Les musiciens sortent leurs moustaches
Et leurs violons et leurs saxos
Et la polka se met en marche
Dans les jardins du casino...".

Il y a bien longtemps qu'il ne sert plus car désormais les concerts se déroulent dans "la fosse" qu'en temps normal les enfants adorent dévaler car elle amplifie merveilleusement les cris.
En début de soirée là, il n'y avait là que les musiciens qui "faisaient la balance" avant le concert du soir.

Ne restait plus alors qu'à regagner le point de départ, l'entrée de la place St Melaine...

4 commentaires:

arletteart a dit…

Bonjour Amie
Revenir ainsi sur les lieux et ressentir un peu encore cet espoir fou que tout pouvait arriver ....
Redécouvrir alors d'autres choses qui ont fait ce que ns sommes devenus...
Merci pour ce jardin et votre regard
retour enfin !!après les" folies "informatiques !!!trop de monde ici! trop de bruits!! je vais finir par regretter la campagn
ne!!!!!!!!!tel est la nature humaine............
Douces pensées
AA

@nn@ a dit…

Ah Arlette, vous voici enfin de retour. Hier encore j'étais allée jeter un oeil mais vos blogs étaient comme ceux de la Belle au bois dormant.
Que vous nous aurez-vous rapporté au delà des soucis informatiques??? J'ai hâte de le savoir :-)

caphadock a dit…

Ah!!! Belle balade comme je les aime,
le plaisir des yeux et les histoires qui vont autour

@nn@ a dit…

La balade vous plaît, j'en suis fort aise caphadock. Elle continuera bientôt dans quelques rues de Rennes proches du Thabor et vous aurez droit à une petite histoire autour de ...
:-])
"bientôt" car il vous faudra attendre un peu puisque demain sera consacré un petit jeu