samedi 15 août 2009

des choses qui fâchent...

Il y a les choses qui mettent en colère comme l'histoire de cette jeune journaliste soudanaise, histoire dont la conclusion n'est pas encore connue puisque le procès qui avait déjà été reporté au 4 août l'a été une nouvelle fois à début septembre. Et puis il y en a d'autres qui simplement fâchent parce qu'elles sont révélatrices d'un certain nombre de choses avec lesquelles on n'est pas d'accord. D'où cette petite revue de presse tirée du Monde des 10 derniers jours.

Le 6 août: "Des Suisses veulent interdire les minarets par référendum"
Au départ, une initiative fâcheuse à laquelle l'Union Démocratique du Centre qui considère que le minaret est plus une construction politique que religieuse n'est pas étrangère. Fâcheuse car les grands partis, les autorités religieuses se sont prononcés contre l'initiative, arguant notamment de la liberté du culte et de l'image négative donnée dans les pays arabes. En effet, certains rappellent que dans cette terre calviniste, lorsque les catholiques s'étaient ré-installés, la question s'était posée de les autoriser ou non à avoir des clochers. Quelques siècles plus tard, le pays, connu aussi pour choyer les fortunes arabes, va devoir désormais se prononcer quant à la construction de minarets.

Toujours le 6 août: "En Allemagne, un salarié licencié pour avoir rechargé son téléphone dans l'entreprise"
Quelques mois auparavant une caissière d'un supermarché avait été renvoyée pour avoir encaissé à son profit deux bons de retour de consigne pour des bouteilles en verre d'une valeur de 1,30 euro. Et un éboueur licencié pour avoir récupéré un lit d'enfant jeté à la poubelle.
Même si dans toutes ces affaires la justice est intervenue ensuite, pour confirmer le licenciement de la caissière et annuler celui de l'éboueur, derrière ces affaires c'est toute la place du salarié dans une société en crise qui est remise en question.

Le 10 août: "Les veuves népalaises refusent d'être monnayées‏"
Là au point de départ il y a une initiative du gouvernement qui veut offrir une récompense de 50 000 roupies (environ 460 euros) lorsqu'un homme épouse une veuve, ceci afin de briser l'ostracisme dont elles sont victimes dans les communautés rurales du Népal.
Outre qu'avec un tel projet le gouvernement pourrait encourager les hommes à épouser des veuves qui seraient abandonnées une fois la récompense reçue, il correspond au fond à une manière détournée d'esquiver la réalité du problème: celui l'accès des veuves et de leurs enfants à l'éducation ou à la santé.

Le 12 août en France: "Une femme interdite de piscine pour cause de "burqini"
C'est quoi le "burquini"? Et bien après le bikini (dont la présentation officielle -par une danseuse nue du Casino de Paris car les modèles professionnels refusaient de le faire- date du 5 juillet 1946) et le monokini, voici venu pour certaines femmes le temps de cette tenue: un maillot de bain islamique composé d'un voile, d'une tunique et d'un pantalon large. La nageuse interdite de piscine ayant convoqué la presse, le gérant a pu préciser que l'accès aux bassins lui avait été refusé pour le même motif tiré du règlement intérieur qui veut que les caleçons de bain soient prohibés.

Il n'existe malheureusement pas de règlement intérieur pour régler le cas des femmes qui dans les services hospitaliers refusent d'être soignées par des hommes... surtout quand leur père, mari ou frère est présent, et au risque d'y laisser la vie. Mais ceci est une autre histoire.

7 commentaires:

marietipi a dit…

j adore tes commentaires
ton blog et ceux que tu mets a gene !
tu as réussi à me déclencher à sacré fou-rire , tu sais les deux soeurs avec les deux soeurs ............
salut bretagninounette et ...te laisse pas faire ....mais cela ne nous regarde pas !!

@nn@ a dit…

ahhhh marietipi, les commentaires...
Pas toujours évident d'avoir l'inspiration (comme pour les billets), l'inspiration et le "ton" qui semble le plus adapté, sachant que l'humour est quelque chose de délicat à manier et que si certains choses peuvent être dites, c'en est une autre de les écrire.

A propos de blog, sur ce commentaire le pseudo n'active aucun lien vers un blog (tout comme chez cailloublanc), sans doute parce qu'il n'y en a pas. Par contre Google étant indiscret j'ai trouvé un site avec des gîtes ruraux bleu, jaune et vert d'où on pourrait bien voir un grand tipi. Exact?

Autrement pour trouver en off le "panier" du chat, il suffit de tirer le fil de la pelote du net à partir de "afficher mon profil" :-)

marie a dit…

bonjour anna
heu non pas de gîte non plus . on vit en famille en français moyens ici .
un blog peut etre plus tard avec mes écrits , mes tricots mes bouts de patch mes gribouillis pour tous et en entier et surtout pas édités .
j aime beaucoup ton blog
a plus

marie a dit…

sinon
profil : 49 ans
femme
2 métiers pas utilisés
5 enfants
vosges
aime : la nature et le naturel
mon époux
mes enfants
mon chien
mon chat
et pleins de gens

@nn@ a dit…

le gîte rural, Marie ça aurait pu... mais avec 5 enfants, même si certains ont peut-être commencé à voleter loin du nid, ça demande de l'espace et du temps.

Tsssssss marquer "2 métiers pas utilisés" et celui de "mère au foyer" avec un mari, 5 enfants et deux compagnons à quatre pattes... ça c'est un boulot :-)

Le pendant plus détaillé que ce qu'affiche le profil du blog en ce qui me concerne:
51 ans,
administratif au ministère de la santé et des affaires sociales (prochainement versée à la cohésion sociale),
séparée depuis 3 ans avec un mari avec lequel je garde de bons contacts sans avoir envie de finir ma vie avec lui (il tousserait s'il lisait ceci, mais il ne lit pas ce blog:-])
trois enfants et deux chats (un dans la maison familiale où je ne vais plus guère et un dans l'appartement où je vis avec n°3)
Plutôt assez solitaire (un héritage du passé d'une petite fille née trop longtemps après ses grandes soeurs et de parents très renfermés sur la cellule familiale)

marie a dit…

houla ouille !
dommage que tu ne cites nulle part ton adresse e mail .....

Bise pot-aime :

Les grands sont les humbles qui savent faire la fête et qui remercient le ciel
au temps bénis où de petites ailes leurs poussent au corps et au coeur
ceux qui émergent de la masse toutes mines réjouies en brandissant bien haut
leur boyau de la rigolade !

Je le sens
je le sais
j'en suis sûre ....
Il en reste des bornés
des nomades
des sans rien ni personne
il en reste
des qui savent et qui sont !

Le Sourire des Pierres . Marie

@nn@ a dit…

Tsssssss Marie, tu connais mal les recoins de "...un chat..."
va à gauche de l'écran sur "qui êtes-vous" et clique sur "afficher mon profil complet"
sous la photo il y a un cadre: "contact" avec "email" sur lequel il suffit de cliquer et tu tomberas l'adresse email à laquelle est couplée ce blog.
caphadock vient juste ce matin de la découvrir.
cailloublanc qui est aussi chez Blogger a fait quant à elle le choix de ne rien marquer à cet endroit là, car c'est une possibilité qu'offre l'hébergeur, pas une obligation.