vendredi 9 décembre 2011

La Rochelle (5) Les tours

De La Rochelle on connait les deux tours qui encadrent l'entrée du vieux port dont elles ont pendant plusieurs siècles assuré la défense: la tour Saint Nicolas et la Tour de la chaîne. Mais la tour de la Lanterne et la grosse horloge (ici en arrière plan de la tour St Nicolas) méritent aussi d'être citées.

Seule la première, la tour St Nicolas a été visitée, notamment parce que du haut de ses remparts on a une belle vue:
- sur le quartier du Gabut qui a été reconstruit en bâtiments joliment colorés entre le vieux bassin dit des "chalutiers" qui abrite les gros gabarits et celui dit "à flots" où sont exposés un certain nombre de bateaux en vente



- sur l'écluse qui assure un niveau d'eau suffisant au bassin "à flots", et cela même à marée basse, une écluse sur laquelle peuvent passer les piétons, ce qui leur évite un long détour
- sur la tour dite de la chaîne (parce que à son pied se trouve une très grosse chaîne) au joli toit de tuiles qui reste pour moi le symbole du Sud, même si là j'étais assez au nord...
- En outre, ceux dont la vue est bonne et pour peu que la météo s'y prête peuvent apercevoir le fameux Fort Boyard.

Mais pour arriver jusque là il faut emprunter moult escaliers. En fait il y a un double escalier en colimaçon qui permettait en théorie aux défenseurs montants et descendants de ne pas se croiser. Celui-ci c'est le "facile" car je me suis bien garder d'emprunter l'autre réputé dangereux (pente de 8%) compte tenu de ses hautes marches étroites, propices à des chutes auxquelles ont du être confrontés plus d'une fois les soldats lourdement armés.




Au XXIème siècle on visite tranquillement les lieux en ayant une pensée émue pour ceux qui y ont vécu dans un confort fort restreint malgré la présence de latrines et d'une salle dite "des étuves" dans le recoin de laquelle se trouve ce curieux personnage.

A noter que la pièce dite "de vie" est ornée d'un certain nombre de sculptures -dont celle-ci qui renvoie au passé maritime de La Rochelle- situées en hauteur mais qui ont toutes été reproduites de façon à être facilement accessibles aux visiteurs.

Une fois redescendu sur la terre ferme, rien n'interdit d'aller voir de plus près à quoi ressemblent:
- la tour de la lanterne au très joli "toit" gothique qui hébergeât pendant un certain temps un phare mais aussi une prison (mais celle là il sera difficile de la louper car à son pied se trouve l'un des seuls grands parkings de la ville majoritairement constituée de petites ruelles étroites à sens unique

- la tour de la grosse horloge qui marque l'entrée dans la vieille ville qui regorge de "détails" pittoresques pour qui prend le temps de s'y balader en levant le nez. Mais ça , ça sera là l'objet d'un billet à venir.

2 commentaires:

Marwan a dit…

La chaîne au pied de la tour n'est pas purement décorative mais elle servait à barrer l'entrée du port.
D'où le nom de cette grande tour et d'une petite jumelle, aujourd'hui disparue.

@nn@ a dit…

Merci de ces précisions Marwan car lorsque je suis allée à La Rochelle, j'ai bien vu la chaîne au pied de la tour, mais sans la photographier car c'était de nuit avec plein de passant aux alentours... et j'avais aussi loupé cette explication quant à sa fonction