dimanche 8 décembre 2013

Cadix... (2) et la Pepa

Connaissez-vous "la Pepa"? Non ce n'est pas une gente Dame genre "Belle de Cadix" mais le petit surnom donné à la constitution espagnole votée le 19 mars 1812... à Cadix. Quelque chose qui a marqué profondément les esprits au point qu'un imposant monument a été érigé pour célébrer l'événement, et cela alors même qu'elle a été assez peu appliquée. 
Il faut d'abord rappeler le contexte de son adoption. Au début du 19ème siècle, les Espagnols se battent contre les Français afin de reconquérir leur liberté mise à mal par  les guerres napoléonienne. Du coup, la junte (qui est l'organisme central du gouvernement) convoque les "Cortes" qui sont les représentants des différentes régions espagnoles mais aussi de celles situées dans les colonies d'Amérique du Sud. Ces derniers, réunis en session à compter de septembre 1810, décident de se transformer en assemblée constituante et d'élaborer une constitution.
Points forts de celle-ci: ça sera une monarchie de type parlementaire où le suffrage universel... masculin (cherchez l'erreur) sera de droit et où règnera la liberté de la presse.
Cadix sera la 1ère ville à l'appliquer.
Dans les faits, elle a été assez peu appliquée car le premier acte du roi Ferdinand VII une fois arrivé au pouvoir, sera de l'abolir par décret royal en date du 7 mai 1814 avant qu'elle ne soit rétablie entre 1820 et 1823, puis de 1836 à 1837! Et c'est tout.
Le monument lui est toujours en place et est très bien entretenu.
Aux pieds de la Dame (dont les pigeons semblent fort aimer la gorge) une flamme en l'honneur des Cortes dont les noms figurent sur des stalles implantées le long de l'allée qui mènent à la façade principale.
Il faut oser faire le tour du monument où deux imposant bas-reliefs encadrent la statue principale afin d'aller voir à l'arrière le héros local: Hercule! Et oui, Hercule est censé avoir accompli par ici l'un de ses douze travaux: à savoir vaincre le géant aux trois corps Géryon, et lui voler son troupeau de bœufs.
Dernière chose, d'où vient le surnom de "la Pépa". Il semblerait que la constitution ait été votée le jour de la St Jospeh, dont l'une des variantes est le prénom Joséphine dont le diminutif est... "Pepa"

2 commentaires:

Marwan a dit…

En lisant ton article, j'en suis venu à me demander si nous avions eu de tels monuments, en France, pour nos premières constitutions.
Et pour l'instant, ma réponse est non.

@nn@ a dit…

Moi non plus je n'en vois aucun. Il faut dire que toutes ont été adoptées sur Paris qui est depuis des siècles LA capitale, un statut que n'avait pas Cadix.
Par contre, si on n'a à priori aucun monument dédié à l'un des constitutions, on a moult rues et places de la République!