mercredi 10 août 2011

"Le Pont Mirabeau" chanté par Léo Ferré

A la version d'hier du "Pont Mirabeau", un peu trop déclamatoire pour nos goûts actuels, on peut préférer cette interprétation de Léo Ferré

Là encore, une petite bizarrerie. On reconnait dans les images qui défilent 3 des femmes qui, pendant un temps, l'ont inspiré: Marie Laurencin, Louise (Lou) de Coligny-Châtillon et Madeleine Pagès. Il manque cependant la première et la dernière des inspiratrices: Annie Playden, la nurse anglaise qui finit par partir aux Etats-Unis et Jacqueline Kolb, la "jolie rousse" avec laquelle il se mariât au printemps 1918.

2 commentaires:

caphadock a dit…

Non bien que Léo Ferré j'adore

@nn@ a dit…

J'ai beau la ré-écouter, je n'apprécie guère sa manière de lire ses poèmes. Mais il est vrai que, sauf à de très rares exception, je n'aime pas entendre "lire" des poèmes à haute voix.
Et puis là Guillaume Apollinaire a une voix... très 1ère moitié du XXème siècle avec laquelle je n'accroche pas. Mais reste à savoir jusqu'à quel point les appareils de l'époque reproduisaient fidèlement les sons