jeudi 16 janvier 2014

Photographes "amateurs" d'aujourd'hui, incontournables photographes de demain? (4)

Parmi les thématiques classiques en photographie il y a le "portrait" qui a donné son nom à un format ou plus exactement une manière de représenter l'image, dans le sens vertical. Enfin ça c'était à l'origine, aux premiers temps de la photographie, lorsqu'on représentait la personne "en pied" appuyé sur une sellette ou bien encore assise (parce que mine de rien, le temps de pause était long) dans le salon photo ou dans son environnement personnel. La photo ci dessous est bien dans cette lignée. Pour peu, on ne serait pas surpris de voir ce cheminot prendre la pose de Jean Gabin dans "la bête humaine"
Et puis dans le numéro de janvier/février de la revue "photo" j'ai vu apparaître plein de "portraits" atypiques où par exemple la personne ne faisait rien pour, comme on disait autrefois, "présenter son meilleur profil". Les visages très expressifs sont bienvenus, les grimaces ne sont plus réservées aux clowns, elles peuvent même être la clé (?) du portrait.
Il arrive même qu'une seule moitié de visage suffise à classer la photo comme étant un portrait. Ici seuls le front, les yeux et une partie du nez sont visibles. Ailleurs c'était juste la moitié gauche, la droite étant cachée par une main qui de toute évidence n'était pas celle du modèle. 
Dans les deux cas, il s'agissait de portraits
Mais ce qui m'a le plus surprise c'est quand j'ai vu apparaître des "portraits" à la limite du "non-portrait", comme par exemple dans la photo ci-dessous. Et oui, le portrait ne concerne pas les deux enfants dont les photos sont affichées sur le mur mais... la jeune femme qui photographie la petite fille. D'elle même on ne voit rien, juste le blouson, la masse des cheveux noués à la va-vite au chignon et d'où s'échappe une petite mèche sur la nuque...
Et on est en format "paysage"!
Prochaine étape justement: "le paysage" . Aura t il lui aussi évolué par rapport aux représentations qu'on s'en faisait autrefois?
Crédits photos avec de haut en bas:
- Jean-Claude Herion (de Montignies-sur-Sambre, Belgique)
- Roberto Ribeiro (de Fuchal - Madère, Portugal) 
- Bertrand Arnou (de Fontaine, France)
- Bernard Lévêque (de Joinville-le -pot, France)

1 commentaire:

Bertrand ARNOU a dit…

Je viens de voir votre article - merci pour la citation !