dimanche 12 avril 2009

Floralies internationales... 1999

Les floralies internationales ont à chaque fois un thème. Cette année, c'est "le pouvoir des fleurs"; en 1999, c'était lié à l'eau.
Un thème traité avec plus ou moins de bonheur par les exposants au cours des différents halls et salles d'exposition. Plus ou moins de bonheur? Non pas vraiment, en fait derrière les "illustrations" retenues ce sont des conceptions culturelles du Monde ou pour le moins de leur pays par rapport au thème.

Mais les floralies c'est aussi l'occasion de voir, à défaut d'oser sentir et encore moins toucher, des plantes exceptionnelles. Comme celle-ci (un hibiscus?)qui faisait de mémoire plus de 25 cms de diamètre et se détachait de manière somptueuse sur le feuillage vert sombre.

Cette année là, au delà de la multitude de fleurs et plantes qui s'était imposée à la 1ère visite, j'ai découvert qu'un même thème pouvait, selon le "paysage mental" de ses ou son concepteur, donner lieu à de multiples regards.

Quoi de comparable en effet entre la vision très poétique de l'eau telle que vue par une ville française dont j'ai oublié le nom, tout en me rappelant qu'il s'agissait d'une ville bretonne située au bord de l'eau: Brest? Lorient?..
... et ce bucolique jardin créé par un paysagiste qui était exposé à l'extérieur des halls (car les floralies se déroulent aussi à l'extérieur).
N'eût été les nombreux visiteurs qui arpentaient les lieux, il aurait fait bon un jour d'été s'assoir munie d'un livre près de la fontaine et lire au rythme des chants d'oiseaux et du bruit de l'eau.

C'est cela aussi les floralies: des morceaux de rêves au sein desquels des passionnés nous invitent à voyager.

2 commentaires:

michelgonnet a dit…

Il faut "regarder" pour laisser quelques signes ici (rires)(les indications pour laisser quelques mots me semblent parfois ... "cachée" ... éclats de rire) Sans doute comme pour les fleurs dont j'espère bien aller voir ce qu'elles nous réservent !

@nn@ a dit…

Et si Michel, il y a plein d'indications:
derrière la référence aux différentes conceptions que l'on a d'un thème par rapport à la culture de son pays, à sa propre culture, sa propre histoire, c'est implicitement la question "c'est quoi l'eau pour vous?"
Et puis il y a plein de clins d'oeil:
- via l'hibiscus à MichelC qui tient un blog sur les plantes et à une autre personne que je connais qui aime cette plante là,
- via les pays que l'on devine aux voyageurs en tous genres qui bourlinguent de par le monde ou plus simplement dans la France
- via le recoin de jardin avec la fontaine à tous les lecteurs qui aimeraient probablement ce salon de lecture en plein air...

Au fait votre commentaire a eu le mérite de me faire apercevoir que j'avais une nouvelle fois désactivé par erreur la fonction "dépôt de commentaire" sur le billet du jour. C'est maintenant rétabli.