lundi 14 septembre 2009

...se souvenir et ne jamais oublier...

Aujourd'hui aurait du/pu paraître un billet très léger sur le goût du sucré. Seulement hier soir, juste avant de le rédiger je suis allée surfer du côté de certains sites et/ou blogs que je visite régulièrement et je suis tombée sur le récit d'un "voyage" au coeur du "bois de bouleaux": Auschwitz/Birkenau

http://www.charlie-bravo.net/

Sachant que durant l'été 2007, j'ai passé une demi-journée au camp de concentration du Struthof en Alsace

http://www.struthof.fr/fr/accueil/

et que même aujourd'hui, de ce moment, j'ai encore beaucoup de mal à parler, il était normal qu'il soit ensuite impossible d'écrire sur quelque chose d'aussi futile que le goût du sucré.

11 commentaires:

caphadock a dit…

Transmission de pensées, je ne sait, mais en ce moment je suis en train de lire un vieux (1976) Historia hors série n°5 avec en première partie "le fanatisme des SS". C'est hallucinant. L'art et la manière de dévoyer un peuple par la terreur ou la mise en application de la doctrine des sociétés secrètes à travers les âges. C'est la subordination du peuple face au pouvoir.

@nn@ a dit…

Transmission de pensées caphadock? Non je ne pense pas. Il y a juste que ça fait 70ans que la seconde guerre mondiale a commencé et que de ce fait un certain nombre d'ouvrages et de documentaires sont sortis à ce sujet. Je pense notamment à "Apocalypse" que j'ai regardé mardi dernier sur A2 et dont les volets 3&4 puis 5&6 passeront demain et mardi prochain.

marie a dit…

tout çà malheureusement semble terriblement d actualité ..
Lorsque je vois les brumes épaisses passer lourdement sur les crêtes d'ici poussées par un vent d'Est nausébond , je pressens qu'elles ressemblent à toutes ces charges posées tout aussi lourdement sur les épaules de nos enfants et puis de leurs enfants si ..rien ne se perd !
Toute la lumière qu'ils ont rudement à faire nos jeunes !
Franchement je suis convaincue que dejà "ne pas oublier" c'est beaucoup pour éviter les tempêtes futures ...............

cailloublanc a dit…

¨Chère @nn@, la plaque commémorative photographiée sur le mur de la gare de samedi (voir message de ce jour sur le blog) parled e tous ceux qui sont passés par cette petite gare toute gentillette et proprette pour aller au Strudhof-Natzwiller... Ma propre mère (à 16 ans) y a fait un "court" séjour de huit semaines, emmenée par des Français parce que son père était...allemand (mais établi dans les Vosges depuis 1920...). Rude, n'est-ce-pas?

Bien amicalemnet à vous

@nn@ a dit…

* ne pas oublier Marie, certes, mais il y a un point qui me gêne avec la série de documentaires diffusée trois mardis soir de suite sur A2, le fait qu'il ait fallu coloriser les images d'archives (sauf certaines) pour s'assurer que les jeunes générations ne "zapperaient"pas trop vite!

* J'avais bien vu la photo de la plaque sur le billet de "beausoleil" et je n'oubliais pas qu'un jour vous aviez vous même fait une allusion à ce camp, sans savoir jusqu'à présent que votre mère y était passée.
Pourquoi elle y a t elle été envoyée?.. Mais il suffisait parfois de si peu de choses

caphadock a dit…

J'ai tenté de regarder "apocalypse" mais j'ai dû zapper vers les animaux. Étant né pendant la guerre c'est pour moi insoutenable et j'ai le besoin de me réconcilier avec la nature. La lecture historique me permet de ne voir qu'une doctrine, terrible, mais il y en a eu d'autres à travers les âges. C'est vraiment insoutenable car contrairement aux films les acteur ne vont pas se relever pour toucher leur paye.
Horreur!!Horreur!!horreur!!

marie a dit…

coucou Anna

la tv çà oui ils vont zapper !!!Mais ...je ne pense pas qu'il soit possible de zapper la réalité pure et dure qui est inscrite dans ..leurs chaussures .
Ce que je sais c'est que de tres nombreux tentent de zapper en fuyant dans le monde de l'illusion : aïe ! reculer pour mieux sauter !
Drogue , alcool , etc
mais aussi plus insidieusement essayer de faire faire le "boulot" aux autres en les utilisant comme ..poubelle émotionnelle par exemple ??
Tu sais quoi la seconde guerre mondiale ramène ses sales énergies à règler et beaucoup paniquent à juste titre .En d autres termes , rustiques, on va dire qu'il faut s'atteler sérieusement à la guerre individuelle intérieure . Les jeunes le savent et certaines de leurs pratiques ne plaisent pas beaucoup :piercing and co mais...
dis moi ..
si tu étais à leur place comment tu prierais efficacement toi ??
bisous

@nn@ a dit…

* Je vous comprends caphadock car ce soir j'ai eu mon père au téléphone et quand je lui en ai parlé il m'a dit qu'il avait vite cessé de regarder car ça lui rappelait trop de souvenirs (enfin ce n'était pas aussi bien formulé mais ça revenait à ça)

* Ont-ils zappés? Mystère.
n°3 a regardé environ 1 heure lors de la 1ère soirée mais rien hier soir (la veille elle s'était couchée très tard et le mardi est une journée chargée en heures de cours)

Par rapport à certains comportements ado, n°1 sa grande soeur était initialement très attirée par les borders liners, sauf qu'avec son père on a été ferme car ça a été "niet" pour un certain nombre de choses (comme le tatouage quand elle était mineure, et après ça a été "si tu veux, mais tu te le payes" et ça calme :-)) ça lui a un peu passé, notamment grâce à son compagnon. On ne dira jamais assez l'importance du réseau d'amis qu'ils se constituent, même si dans le lot seule une poignée résistera au temps.

caphadock a dit…

Pourquoi regarder et se faire du mal?
Je n'occulte pas au contraire c'est en moi pour toujours bien que privilégié (né en 41 et habitant la cote d'azur et n'étant pas juif) mais à 4 ou 5 ans on en est que plus effrayé de ce que l'on entend et que l'on voit. Je me contente donc de l'Histoire comme celle de la guerre de cent ans au moyen âge et j'essaye de comprendre pourquoi un être humain, même parano, peut asservir tout un peuple sans qu'il s'en rende compte.
Maria à leur place je ne prierais pas, ça sert à rien, par contre je chercherai une solution à moins que la prière soit une solution.Je suis prêt à toutes les prières, avec tous les dieux que l'on veut si ça peu sauver l'humanité

@nn@ a dit…

J'ai oublié de préciser caphadock, mais peut-être ne l'aviez vous pas lu sur le billet du 15 mars dernier.
Mon père est né en 1924? A 18ans, quand il habitait chez ses parents dans la banlieue de Rennes, les gendarmes lui ont fait comprendre qu'il allait être réquisitionné par le STO. Alors il s'est engagé dans l'armée et a été autorisé à aller en zone libre qui deux mois plus tard était supprimée.
Pour lui ça a été alors l'armée secrète et la résistance dont il garde quelques très mauvais souvenirs au point que ma mère m'avait dit une fois "ne parles pas à ton père de la guerre le soir, sinon la nuit qui suit il fait des cauchemars"

Par rapport au comm' de Marie, il renvoie à des choses plus personnelles dont je n'ai pas envie de faire état ici.
Disons que derrière le jeune dont elle parle et qui "zappe" un programme télé parce qu'il fuit certaines réalités, il y a un jeune qui doute et est en perte de repères, ne croit en rien.

Il y a différentes manières de "croire" et de "prier", l'action peut en être une.

parie a dit…

caphadock
oui , chacun fait ce qui lui semble bon et il y a des bouts d'histoire qui , en effet , nous parlent plus que d'autres . En tous les cas les comm vont bon train !