mercredi 7 septembre 2011

Quelques images du Nantes/Lyon/Nantes

ça y est! N°3 est installée à Lyon et ça a été toute une expédition avec la petite Clio!!... et encore heureux que c'était celle-là car je n'ose imaginer l'Espace dans les ruelles du vieux Lyon... Mais chaque chose en son temps.

D'abord le trajet.
Mine de rien, malgré ses presque 179 000 kms affichés au compteur (ce qui est pas mal du tout pour un modèle essence), la Clio s'est bien comportée pour effectuer en 2 jours les 1 500kms du Nantes/Lyon/Nantes. D'accord elle a un peu tiré la langue entre Clermont-Ferrand et St Etienne au point de se traîner à 80kms dans les montées. Mais ces dernières sont dures avec des pics à 6 et même 7°. Alors on comprend parfaitement l'utilité de l'immense aire des volcans (repérable de loin grâce à la silhouette typique de son pont-passerelle) qui est situé à peu près à mi distance du parcours.

Ensuite la circulation et le stationnement dans Lyon.
Lors des deux précédents séjours effectués en plein été, on avait eu l'impression que c'était un peu la galère pour circuler dans Lyon. Je confirme: aux heures de pointe c'est le bord***!
Et dans les petites ruelles du 1er arrondissement, si ça roule mieux car il y a moins de voitures, ça devient vite une galère monstrueuse quand on veut circuler dans les petites rues (plein de sens unique avec vélos à contresens, de ruelles réservées aux riverains...) et pire encore quand on veut stationner!
Au passage je rend hommage aux cyclistes courageux qui se risquent dans le quartier lequel constitue, avec ses ruelles en pentes quand elles ne sont pas en escaliers, un excellent test grandeur réelle pour vérifier les capacités cardiaques et respiratoires.

Ceci dit, c'est aussi un très joli terrain de balade, notamment digestive pour les gourmand(e)s qui ont fait une pause à la boutique Häagen Dazs de la place des Terreaux. Et oui, la glace ci-dessous, c'était une manière de nous remettre de nos émotions et nous consoler du reste de "moelleux aux courgettes"* mangé assises qui sur le lit, qui sur un tabouret, après une séance de ménage et avant vidage des cartons.

A titre indicatif, voici la composition de cette gourmandise où j'ai opté pour la version avec gaufre et non crêpe (avec le recul, la crêpe aurait été mieux): crèmes glacées Dulce de Leche (1 boule) et Banoffee (1 boule), accompagnées de rondelles de banane, de noisettes caramélisées, de sauce caramel et de crème chantilly.
< Nombre de calories non précisé... Et c'est tout aussi bien car ça gâcherait le plaisir!

* pour la recette de "moelleux aux courgettes" qui se mange tiède ou froid, demander en off

4 commentaires:

caphadock a dit…

Je vais bientôt prendre la relève. Le 29 départ avec ma vieille Yaris 4ch 180000 km pour aller à Arzon mais en deux jours. Première étape Montluçon par l'autoroute et le lendemain Montluçon Arzon sans autoroute

@nn@ a dit…

Ouahhhhh ça fait une sacré trotte Caphadock car si je me fie au net il y a 850 kms entre Toulon et Arzon.
Le plus dur pour moi ça a été la mardi car j'étais seule à conduire puisque n°3 était restée à Lyon. Mais je n'avais pas envie de me payer une nuit d'hôtel, d'autant que mon Chat m'attendait

caphadock a dit…

Ce sera plus que ça Michelin me donne Fréjus Montluçon par autoroute 669km
Montluçon Arzon sans péage (Poitiers, Cholet, Nantes) 509km
en tout 1178km

@nn@ a dit…

Mon chiffre Caphadock est bien inférieur au vôtre car je me suis contentée de recopier ce que disait le site "ville à ville" lequel doit se référer au trajet le plus court qui reste assez souvent celui qui utilise un maximum d'autoroutes (ce qui majore bien souvent de façon notoire le coût des voyages) et ne tient pas compte des détours pour les nuits d'étape.
Bon courage,surtout si vous êtes seul à conduire :-)